Imagination-Milk65
Profile

Les rêves nous apportent ce que la réalité nous refuse .

    Par moment elle s'empare de moi et me fait vibrer. Han fait moi vivre chérie... (Today at 8:53 PM)

  • 828 visits
  • 33 articles
  • 483 hearts
  • 78 comments

CES IDÉES-LÀ_ LOUIS BERTIGNAC 15/10/2017

 

Bébé faudrait rentrer tu vois
Je suis en mal d'être avec toi
La machine à café est détraquée
Les cendriers tous renversés
Des heures et des heures passées
Devant la mire de ma télé
Des nuits sans dormir à me demander
Où tu peux bien aller

Oh oh oh
Bébé
Faut pas m'laisser traîner là
Seul avec ces idées-là
J'suis pas si fort que tu crois
Non non non non
Pas si fort que ça

Oh non
Bébé un doute en moi s'est figé
Oh tu n'vas plus rentrer
Je peux faire une croix sur toi
Comment ne pas m'imaginer

Ta petite gueule entre ses bras
Comment ne pas crier
Comment ne pas pleurer
Oh je suis fatigué

Oh non non
Faut pas m'laisser traîner là
Seul avec ces idées-là
J'suis pas si fort que tu crois
Non non non non
Pas si fort que ça
Mmm non non
Oh bébé
J'suis pas si fort que tu crois
Non pas si fort que ça....
Bébé...Bébé

LA POUPÉE_CHRISTOPHE MAÉ 13/10/2017

 

Les yeux dans le vide, elle me regarde passer, dans le creux de ses rides moi j'ai trébuché
Ça me fait mal au bide, sa belle gueule cassée comme une étoile livide à deux doigts de tomber
Elle tire sur un mégot cent fois rallumé
Quand je lui tend la main à travers la fumée

Elle était si belle la poupée, elle que les anges avaient oublié.
Si on avait un peu regardé, peut-être que l'hiver ne l'aurait pas brisé

Un pied dans le vide, elle a déménagée, elle perd son équilibre entre 2 larmes salées
Y'a comme un goût acide qui hante ses baisers
Elle dit qu'elle est lucide, non, plus jamais se caser

Elle tire sur un mégot cent fois rallumé
Quand je lui tend la main à travers la fumée

Elle était si belle la poupée, elle que les anges avaient oublié.
Si on avait un peu regardé, peut-être que l'hiver ne l'aurait pas brisé

Et ton c½ur en hiver je le garde au chaud, en attendant le retour du soleil
Et si le mien passe l'hiver au chaud, sache que sur toi je veille

Elle était si belle la poupée, elle que les anges avaient oublié.
Si on avait un peu regardé, peut-être que l'hiver ne l'aurait pas brisé
Elle était si belle la poupée, elle que les anges avaient oublié.
Et si, et si on l'avait un peu regardé, peut-être que l'hiver ne l'aurait pas brisé,
Peut-être que l'hiver a déjà trop duré...

J'envoie valser. 26/09/2017

 

J'en vois des qui se donnent
Donnent des bijoux dans le cou
C'est beau mais quand même
Ce ne sont que des cailloux
Des pierres qui vous roulent
Roulent et qui vous coulent sur les joues
J'aime mieux que tu m'aimes
Sans dépenser des sous

Moi je m'en moque
J'envoie valser
Les trucs en toc
Les cages dorées
Toi quand tu me serres très fort
C'est comme un trésor
Et ça, et ça vaut de l'or

J'en vois des qui se lancent
Des regards et des fleurs
Puis qui se laissent
Quelque part ou ailleurs
Entre les roses et les choux
J'en connais des tas
Qui feraient mieux de s'aimer un peu
Un peu comme nous
Qui nous aimons beaucoup

Et d'envoyer
Ailleurs valser
Les bagues et les c½urs en collier
Car quand on s'aime très fort
C'est comme un trésor
Et ça, et ça vaut de l'or

Moi pour toujours
J'envoie valser
Les preuves d'amour
En or plaqué
Puisque tu me serres très fort
C'est là mon trésor
C'est toi, toi qui vaut de l'or.

Stole The Show. Traduction 18/09/2017

 

Chérie, chérie rallume les lumières à présent
Regarde, regarde alors que tous les avoirs tombent
Crie, pleure, tu sais que nous jouons pour une salle comble

Pas de héros, de méchants, quelqu'un à blâmer
Tandis que les roses fanées ont rempli la scène
Et le frisson, le frisson s'en est allé

Notre début était un chef-d'½uvre
Mais finalement pour toi et moi
Oh, le spectacle, il ne peut continuer

Nous avions tout, mais à présent c'est notre rappel
Alors prenons les applaudissements,
Et disons au revoir à la foule, et faisons notre dernière révérence
Oh le moment est venu de partir, mais au moins on a cassé la baraque

Chérie, chérie tu sais que nous sommes finis
Ça s'évanouit, mais le groupe joue maintenant
Nous pleurons, pleurons, alors laisse le velours se baisser...

Notre début était un chef-d'½uvre
Nos lignes que nous avons lues si parfaitement
Mais le spectacle, il ne peut continue

Nous avions tout, mais à présent notre rappel
Alors prenons les applaudissements, oh
Et disons au revoir à la foule, et faisons notre dernière révérence
Oh le moment est venu de partir, mais au moins on a cassé la baraque

Cassé la baraque..

ON ÉTAIT BEAU_LOUANE 03/09/2017

 

Sur les trottoirs je pense à toi
Sur les boulevards je pense à toi
Dans la nuit noire je pense à toi
Même s'il est tard
Sous les réverbères je pense à toi
Dans la lumière je pense à toi
Tous les hémisphères je pense à toi
Sous la poussière

On était beau
Pourtant on accélérait sans freins
On s'aimait trop
Pour s'aimer bien
On était beau
Souvent, quand on souriait pour rien
On s'aimait trop
Pour s'aimer bien

Je me réveille je pense à toi
Encore someil je pense à toi


Trop de soleil je pense à toi
C'est plus pareil
On funambule, je pense à toi
On me bouscule je pense à toi
Si je recule je pense à toi
Je suis ridicule

On était beau
Pourtant on accélérait sans freins
On s'aimait trop
Pour s'aimer bien
On était beau
Souvent, quand on souriait pour rien
On s'aimait trop
Pour s'aimer bien

Je suis désolée je pense à toi
Presque obsédée je pense à toi
Dépossédée je pense à toi
Trop fatiguée

Sur toutes les routes je pense à toi
Si je m'écoute je pense à toi
L'ombre d'un doute, je pense à toi
Je me dégoûte

On était beau
Pourtant on accélérait sans freins
On s'aimait trop
Pour s'aimer bien
On était beau
Souvent, quand on souriait pour rien
On s'aimait trop
Pour s'aimer bien

Tu sais j'étouffe je pense à toi
Quand je découche je pense à toi
Je perds mon souffle je pense à toi
Au bord du gouffre
Encore un soir je pense à toi
J'ai le cafard je pense à toi
Dans le brouillard je pense à toi
Je peux pas y croire

On était beau
Pourtant on accélérait sans freins
On s'aimait trop
Pour s'aimer bien
On était beau
Souvent, quand on souriait pour rien
On s'aimait trop
Pour s'aimer bien

Serial Killer - Lana Del Rey 15/08/2017

 


J'aimerai pouvoir
J'aimerai pouvoir
Trouver le grand amour ce soir
Penses-tu que ça puisse être toi ?
Si je prie vraiment fort
Si j'interviens dans une fausse bagarre dans un bar
Pendant que je descends la rue

Si je m'allonge
Très silencieuse
Je sais que ce que je fait n'est pas bien
Je ne peux pas arrêter de faire ce que j'aime faire

Alors je vais tuer l'amour
Dans la nuit
Les regarder
Tomber un par un
Ils se battent
Penses-tu que tu m'aimeras aussi ?

Bébé, je suis une sociopathe
Douce tueuse en série
Sur le sentier de guerre
Parce que je t'aime
Juste un petit peu trop
Je t'aime juste un petit peu trop

Tu peux me voir
Boire mon coca cola cherry
Douce tueuse en série
J'ai laissé une lettre d'amour
Disant que j'aime
Les frissons que produis la précipitation
Tu sais que j'aime les frissons produis par la
précipitation

(Tu m'envois directement au paradis)
Douce tueuse en série
(Je pense que le verrai)
Fais le pour les frissons que produis la précipitation
Je t'aime juste un petit peu trop, trop

Gentille tueuse en série
Je t'aime juste un petit peu trop, trop

Mon feu noir est en train de brûler
Peut-être que je vais sortir ce soir
On pourra peindre la ville en rouge
Je suis si chaude, je prends feu
Dansant dans le noir et je brille
Comme la lumière avec laquelle je t'attire

Me faufilant sur toi, très silencieuse
Chuchotant "Suis-je ce que ton c½ur désire?"
Je pourrai être ton ingénue

Reste à l'abris, et inspiré
Chéri, laisse tes fantasmes sortir
On pourra faire ce que tu veux faire

Bébé, je suis une sociopathe
Douce tueuse en série
Sur le sentier de guerre
Parce que je t'aime
Juste un petit peu trop
Je t'aime juste un petit peu trop

Tu peux me voir
Boire mon coca cola cherry
Gentille tueuse en série
J'ai laissé une lettre d'amour
Disant que j'aime
Les frissons que produis la précipitation
Tu sais que j'aime les frissons produis par la
précipitation

(Tu m'envois directement au paradis)
Douce tueuse en série
(Je pense que le verrai)
Fais le pour les frissons que produis la précipitation
Je t'aime juste un petit peu trop, trop

(Amuse toi juste)
Je veux jouer avec toi comme avec une game boy
(Je n'en veux pas)
Quel est l'intérêt d'avoir le même jouet?
La la, la la la, la la
La la allonge toi, allonge toi

Tu peux me voir
Boire mon coca cola cherry
Douce tueuse en série
J'ai laissé une lettre d'amour
Disant que j'aime
Les frissons que produis la précipitation

Tu sais que j'aime,
Les frissons que produis la précipitation

Tu m'envois directement au paradis

Mylène Farmer - Maman a tort 23/07/2017

 

Un maman a tort
Deux c'est beau l'amour
Trois l'infirmière pleure
Quatre je l'aime
Cinq il est d'mon droit
Six de tout toucher
Sept j'm'arrête pas là
Huit j'm'amuse

Un quoiqu'maman dise
Deux elle m'oubliera
Trois les yeux mouillés
Quatre j'ai mal
Cinq je dis c'que j'veux
Six j'suis malheureuse
Sept j'pense pas souvent
Huit et vous ?

J'aime ce qu'on m'interdit
Les plaisirs impolis
J'aime quand elle me sourit
J'aime l'infirmière maman

Un j'suis très sereine
Deux et j'ai bien fait
Trois d'vous en parler
Quatre j'm'amuse
Cinq quoiqu'maman dise
Six elle était belle
Sept cette infirmière
Huit je l'aime

Un l'infirmière chante
Deux ça m'fait des choses
Trois comme l'alouette
Quatre j'ai peur
Cinq c'est dur la vie
Six pour un sourire
Sept j'en pleure la nuit
Huit et vous ?

J'aime ce qu'on m'interdit
Les plaisirs impolis
J'aime quand elle me sourit
J'aime l'infirmière maman

Un maman a tort
Deux c'est beau l'amour
Trois l'infirmière pleure
Quatre je l'aime
Cinq maman a tort
Six c'est beau l'amour
Sept à l'hôpital
Huit j'ai mal

Reality_Richard Sanderson 14/07/2017

 

Je t'ai rencontrée par surprise
Je ne me suis pas rendu compte
Que ma vie allait changer pour toujours
Je t'ai vue là debout
Je ne savais pas que tu m'intéressais
Il y avait quelque chose de magique dans l'air

Les rêves sont ma réalité
La seule chose de vraiment féérique
Les illusions sont choses communes
J'essaie de vivre dans le rêve
Il semble que c'est ma destinée

Les rêves sont ma réalité
Une différente sorte de réalité
Je rêve d'aimer dans la nuit
Et aimer semble une bonne chose
Bien que ce ne soit qu'illusion

Si tu existes vraiment
Chérie ne résiste pas
Montre-moi une nouvelle façon d'aimer
Dis-moi que c'est vrai
Montre moi comment faire
Je ressens quelque chose d'exceptionnel pour toi

Les rêves sont ma réalité
La seule sorte de réalité
Peut être que ma folie m'a passé
Et peut-être que maintenant enfin
Je verrai comment peut être une chose réelle

Les rêves sont ma réalité
Un monde merveilleux où j'aime vivre
Je rêve de te tenir dans mes bras la nuit entière
Et te tenir dans mes bras semble une bonne chose
Peut-être est-ce ma réalité
Je t'ai rencontrée par surprise

Je ne me suis pas rendu compte
Que ma vie allait changer pour toujours
Dis-moi que c'est vrai
Les sentiments dont je perçois les signes
Je ressens quelque chose d'exceptionnel pour toi

Les rêves sont ma réalité
J'aime rêver à toi auprès de moi
Je rêve d'aimer dans la nuit
Et t'aimer semble une bonne chose
Peut être est-ce ma réalité...

LIBERTA - PEP'S 05/07/2017

 

Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves
Là-bas où il fait chaud, où le ciel n'a pas son pareil
Tu sais qu'au bout de cette terre
Oui, les gens sèment
Des milliers de graines de joie
Où pousse ici la haine
On m'avait dit p'tit gars
Là-bas on t'enlève tes chaînes
On te donne une vie
Sans te jeter dans l'arène
Comme ici tout petit
Après neuf mois à peine
On te plonge dans une vie
Où tu perds vite haleine
Alors sans hésiter, j'ai sauté dans la mer
Pour rejoindre ce vaisseau
Et voir enfin cette terre
Là-bas trop de lumière
J'ai dû fermer les yeux
Mais rien que les odeurs
Remplissaient tous mes v½ux.

Je veux juste être libre de cette façon
Juste être libre dans mon monde
Vivre pour la liberté

Alors une petite fille aussi belle que nature
Me prit par la main et me dit : suis cette aventure
On disait même, oh oui, que la mer l'enviait
Que la montagne se courbait pour la laisser passer
Elle m'emmena au loin avec une douceur sans fin
Et ses bouclettes dorées dégageaient ce parfum
Qui depuis des années guidait ce chemin
Ton chemin, mon chemin, le chemin

Pour arriver enfin à ces rêves d'enfants
Qui n'ont pas de limites comme on a maintenant
J'ai vu des dauphins nager dans un ciel de coton
Où des fleurs volaient, caressant l'horizon
J'ai vu des arbres pousser, remplaçant les gratte-ciels
J'ai vu au fond de l'eau une nuée d'hirondelles.